Fantasmes fantastiques

Qui chantait « Laissez-moi rêver, laissez-moi, aller jusqu’au bout du rêve en liberté… ». Oui, Tata Dalida, la madone des amours désespérées chantait tout haut : « Laissez-moi fantasmer… ». Peut-être parce que ce qu’il y a de plus intime, ce n’est pas ce que l’on fait dans un lit, mais ce que l’on rêve d’y faire ! Panorama des fantasmes.

Source Article from http://www.femmesplus.fr/psycho-sexo-fantasmes-fantastiques.30026.675.html